Voiles, dvoiles: tre femme dans le monde arabe

Ce travail propose une problmatique du voile dans le monde arabe et notamment en Algrie, sous la forme d’une tude plusieurs niveaux et dans plusieurs perspectives: historique et sociale, anthropologique, psychologique et clinique. L’hypothse centrale, qui le sous-tend, est double: la pratique du voilement est l’aboutissement logique d’un processus qui prend origine dans le systme de parent fond sur la prminence des hommes, et dans le fonctionnement de la tribu – et qui passe aussi, lorsque celle-ci se sdentarise, par le voilement par la pierre. Au coeur de ce processus, son revers, le dvoilement, prend le sens ambigu d’un scandale et d’un rituel sacr. L’auteur taye son hypothse sur le plan historique et anthropologique, avant d’adopter une dmarche psychologique, en la soumettant l’exprience clinique par l’analyse de six entretiens de femmes et d’hommes et l’tude de trois psychothrapies de femmes ou de filles. Au terme de l’analyse elle propose une explication psychanalytique. Il existe un lien entre le voilement de la femme et le refus de la diffrence des sexes. Ceci renvoie l’angoisse de castration, relie chez l’homme la peur et au refus de sa propre fminit.

Title:Voiles, dvoiles: tre femme dans le monde arabe
Author: Allami, Noria
Year:1988
Pages:247
Language:French
City of publisher:Paris
Publisher:ditions L’Harmattan
ISBN:2738402011
Geographic terms: Arab countries
Algeria
Abstract:Ce travail propose une problmatique du voile dans le monde arabe et notamment en Algrie, sous la forme d’une tude plusieurs niveaux et dans plusieurs perspectives: historique et sociale, anthropologique, psychologique et clinique. L’hypothse centrale, qui le sous-tend, est double: la pratique du voilement est l’aboutissement logique d’un processus qui prend origine dans le systme de parent fond sur la prminence des hommes, et dans le fonctionnement de la tribu – et qui passe aussi, lorsque celle-ci se sdentarise, par le voilement par la pierre. Au coeur de ce processus, son revers, le dvoilement, prend le sens ambigu d’un scandale et d’un rituel sacr. L’auteur taye son hypothse sur le plan historique et anthropologique, avant d’adopter une dmarche psychologique, en la soumettant l’exprience clinique par l’analyse de six entretiens de femmes et d’hommes et l’tude de trois psychothrapies de femmes ou de filles. Au terme de l’analyse elle propose une explication psychanalytique. Il existe un lien entre le voilement de la femme et le refus de la diffrence des sexes. Ceci renvoie l’angoisse de castration, relie chez l’homme la peur et au refus de sa propre fminit.