Un regard diffrent sur les Conventions CEE-ACP

L’objet de ces rflexions, alimentes par une longue pratique des institutions europennes et des relations CEE-ACP en particulier, est de jeter un clairage critique et complmentaire de l’analyse d’ensemble sur la mise en oeuvre des Conventions de Lom par la Communaut. Les rflexions partent du fait que les Conventions de Lom ne sont en aucune manire l’expression d’une volont politique communautaire de coopration au dveloppement mais l’extension aux anciennes colonies de tous les tats membres d’un arrangement spcifique initial inclus dans le Trait de Rome pour rgler un problme strictement franais. Dpourvue de volont politique significative et n’ayant par d’intrt majeur dfendre, la Communaut n’a donc gure fait d’efforts. Cautionnant la fiction d’une Convention conlue entre partenaires gaux, aprs des ngociations artificiellement gonfles et constitues de textes mdiocres, ampouls, kilomtriques et inconsistants ( la mesure du groupe ACP lui-mme), elle n’a pas tent d’introduire la moindre condition l’octroi d’une aide dont les tats bnficiaires disposent largement leur gr et fort mal. Notes, rf., rs. en franais, en anglais et en nerlandais.

Title:Un regard diffrent sur les Conventions CEE-ACP
Author: Huybrechts, A.
Year:1992
Periodical:Bulletin des sances = Mededelingen der zittingen
Volume:38
Issue:3
Pages:387-396
Language:French
Geographic term:Africa
Subject:European Union
Abstract:L’objet de ces rflexions, alimentes par une longue pratique des institutions europennes et des relations CEE-ACP en particulier, est de jeter un clairage critique et complmentaire de l’analyse d’ensemble sur la mise en oeuvre des Conventions de Lom par la Communaut. Les rflexions partent du fait que les Conventions de Lom ne sont en aucune manire l’expression d’une volont politique communautaire de coopration au dveloppement mais l’extension aux anciennes colonies de tous les tats membres d’un arrangement spcifique initial inclus dans le Trait de Rome pour rgler un problme strictement franais. Dpourvue de volont politique significative et n’ayant par d’intrt majeur dfendre, la Communaut n’a donc gure fait d’efforts. Cautionnant la fiction d’une Convention conlue entre partenaires gaux, aprs des ngociations artificiellement gonfles et constitues de textes mdiocres, ampouls, kilomtriques et inconsistants ( la mesure du groupe ACP lui-mme), elle n’a pas tent d’introduire la moindre condition l’octroi d’une aide dont les tats bnficiaires disposent largement leur gr et fort mal. Notes, rf., rs. en franais, en anglais et en nerlandais.