tats-Nations et citoyennet: enjeux africains dans le contexte actuel de la mondialisation

L’auteur se propose d’examiner les implications de la conjoncture mondiale dans le contexte africain, pour apprhender la question de l’tat-nation et la remise en cause de sa forme, consquence des volutions actuelles dues la mondialisation. Y a-t-il du sens parler de la production des conditions de l’action politique en Afrique? Si oui, dans quel cadre? N’est-il pas chimrique pour le continent africain, davantage fragilis dans ce contexte, de s’en tenir l’ordre national tatique? l’tat africain souffre d’un triple dficit de lgitimit, d’institutionnalisation et de rgulation territoriale. En Afrique subsaharienne en particulier, les phnomnes de la dcomposition de l’tat et de l’exacerbation des replis identitaires sont parfois trop facilement mis au compte des effets de la mondialisation. Or, toutes les mobilisations identitaires ne sont pas la consquence de la mondialisation. On constate en fait le recul programm de l’tat dans un certain nombre de domaines et son renforcement dans d’autres. La modernit politique est projet d’autonomie individuelle et collective insparablement. L’tat-nation reste encore largement l’espace de perception des identits politiques, le site des luttes sociales pour l’galit des droits et le lieu de la mise en sens des choix idologiques et politiques de millions de personnes travers le monde, et l’Afrique ne peut s’exclure du mouvement. Bibliogr., notes, rf. [Rsum ASC Leiden]

Title:tats-Nations et citoyennet: enjeux africains dans le contexte actuel de la mondialisation
Author:Broohm, Octave Nicou
Year:2007
Periodical: thiopiques: revue socialiste de culture ngro-africaine (ISSN 0850-2005)
Issue:79
Pages:221-235
Language:French
Geographic term:Subsaharan Africa
Abstract:L’auteur se propose d’examiner les implications de la conjoncture mondiale dans le contexte africain, pour apprhender la question de l’tat-nation et la remise en cause de sa forme, consquence des volutions actuelles dues la mondialisation. Y a-t-il du sens parler de la production des conditions de l’action politique en Afrique? Si oui, dans quel cadre? N’est-il pas chimrique pour le continent africain, davantage fragilis dans ce contexte, de s’en tenir l’ordre national tatique? l’tat africain souffre d’un triple dficit de lgitimit, d’institutionnalisation et de rgulation territoriale. En Afrique subsaharienne en particulier, les phnomnes de la dcomposition de l’tat et de l’exacerbation des replis identitaires sont parfois trop facilement mis au compte des effets de la mondialisation. Or, toutes les mobilisations identitaires ne sont pas la consquence de la mondialisation. On constate en fait le recul programm de l’tat dans un certain nombre de domaines et son renforcement dans d’autres. La modernit politique est projet d’autonomie individuelle et collective insparablement. L’tat-nation reste encore largement l’espace de perception des identits politiques, le site des luttes sociales pour l’galit des droits et le lieu de la mise en sens des choix idologiques et politiques de millions de personnes travers le monde, et l’Afrique ne peut s’exclure du mouvement. Bibliogr., notes, rf. [Rsum ASC Leiden]