Bon sjour

‘Bon Sjour’ est un petit htel de passe, cot du vieux march de Koupla, petite ville carrefour dans le nord-est du Burkina Faso. Loin de l’affolement et des dangers de la capitale, les filles qui viennent ‘sjourner’ ici mnent une vie plutt tranquille, o l’attente des clients qui elles livrent leur corps est nourrit par l’espoir d’une vie meilleure. Certaines restent quelque temps et puis repartent l’aventure, comme Mariam O. dont on a perdu la trace, ou Mimi et Mariam D. qui se sont dplaces au ‘Trou’, un bordel de brousse, dans la ville march de Pouytenga, 15 km de Koupla. D’autres, comme Amina, Zeinabou et Fatie cherchent quitter la vie de ‘ bordel’ pour se recomposer au sein d’une normalit, aussi incertaine pour elles, que pour les femmes qui ne font pas ce mtier. Leurs trajets tmoignent la dignit des femmes qui se retrouvent devoir faire un travail indigne et la fragilit d’une socit o les tres humains sont de plus en plus exposs au dlabrement des valeurs et un appauvrissement conomique grandissant. [Rsum extrait de la vido]

Title:Bon sjour
Editors: Bazzoli, Maria Silvia
Lelong, Christian
Year:2012
Language:French
City of publisher:Paris
Publisher:L’Harmattan vido
ISBN:2296135234; 9782296135239
Geographic term:Burkina Faso
Abstract:‘Bon Sjour’ est un petit htel de passe, cot du vieux march de Koupla, petite ville carrefour dans le nord-est du Burkina Faso. Loin de l’affolement et des dangers de la capitale, les filles qui viennent ‘sjourner’ ici mnent une vie plutt tranquille, o l’attente des clients qui elles livrent leur corps est nourrit par l’espoir d’une vie meilleure. Certaines restent quelque temps et puis repartent l’aventure, comme Mariam O. dont on a perdu la trace, ou Mimi et Mariam D. qui se sont dplaces au ‘Trou’, un bordel de brousse, dans la ville march de Pouytenga, 15 km de Koupla. D’autres, comme Amina, Zeinabou et Fatie cherchent quitter la vie de ‘ bordel’ pour se recomposer au sein d’une normalit, aussi incertaine pour elles, que pour les femmes qui ne font pas ce mtier. Leurs trajets tmoignent la dignit des femmes qui se retrouvent devoir faire un travail indigne et la fragilit d’une socit o les tres humains sont de plus en plus exposs au dlabrement des valeurs et un appauvrissement conomique grandissant. [Rsum extrait de la vido]